Laine normande : le Roussin de la Hague

Brebis et agneau « Roussin de la Hague »

Le berceau du Roussin est la Hague, dans le Nord Est du Cotentin.

Paysage de falaises spectaculaires, le littoral est longé sur des dizaines de kilomètres par l’historique Sentier des Douaniers. S’il est aujourd’hui dédié à la randonnée (GR223), il a servi pendant des siècles à surveiller la contrebande avec les îles anglo-normandes, situées en face.

Évoquer un territoire par une création en laine

Le capital sympathie du contrebandier nous a aussitôt séduites ! Nous avons imaginé un personnage de t’cheu nous parcourir ce sentier dans l’attente du passeur qui embarquerait sa marchandise sur son rafiot – probablement du calva et du tabac.

Issu du monde agricole, notre humble malfrat aura utilisé la laine de ses brebis Roussines pour sécuriser les flacons de calva pendant le transport.
Sa mère était en train de filer au rouet pour rhabiller la famille ? Il embarqua également le fil pour nouer son paquetage.

Techniques utilisées

Le fil a été réalisé sur toison brute juste rincée à l’eau de pluie. Marion a utilisé un rouet ayant appartenu à Chantal, fileuse professionnelle installée à St-Sever (Calvados). Sa fille nous l’a offert après la disparition de sa maman, selon son souhait.

La protection des bouteilles a paradoxalement suivie un traitement plus compliqué : lavée à la main, la toison a ensuite été cardée puis pré-feutrée par Cindy Pavis, feutrière de la Manche, pour aboutir à une nappe poétiquement imparfaite, que nous avons découpé.

Informations et contact :

Mondial de la Tonte
Cindy Pavis, feutrière
Randonner sur le Sentier des Douaniers dans la Hague

Croquis de travail


Share Button